www.art2rives.com

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Home Bardak Carte Blanche Les origines d’un projet.

Les origines d’un projet.

Envoyer Imprimer PDF

La plasticienne Marion Rouleau a bien voulu revenir sur les origines de « Pourquoi les pensées sont jetées à la mer ».

A2R- Vous êtes photographe plasticienne et vous vous êtes intéressée à la peinture, ces deux pratiques se manifestent à travers votre univers. Est-ce que vous pouvez revenir sur l'inter influence de ces deux pratiques?

Marion- Ce qui est beau avec les lois de la plastique, c'est qu'elles sont universelles; ainsi elles peuvent s'appliquer à tous les mediums (je devrais dire media). Quelques années de peinture ne s'effacent pas comme ça, aussi j'ai gardé le désir de fondre les choses entre elles, de leur donner une couleur et une atmosphère qui étaient propres à mes tableaux et que j’aimais. Aussi ma main oblige parfois les outils numériques à se comporter à l'égal de mes brosses et pinceaux - ce qui ne plaît pas toujours à mon ordinateur. Je ne ressens pas de différence fondamentale entre la peinture et la photo et j'ai l'impression de me comporter, mentalement en tout cas, de la même manière. L'important c'est l'expression, et les outils, les supports, les techniques se mettent au service  de ce désir, toujours le même, d'exprimer une pensée, une intuition, une émotion.

A2R- C'est en préparant une exposition qu'est né le projet "pourquoi les pensées sont jetées à la mer". Est ce que vous pouvez nous en dire plus? Pourquoi vous avez choisi ce titre?

Marion- Comme je l'ai écrit dans un texte précédent, j'ai ressenti que certaines de mes images avaient un lien, sans trop savoir de quoi il s'agissait. C’est une marche au bord de la mer qui a fait surgir le personnage, mais comment lui faire prendre vie au travers de mes photos? C'est ainsi que l'écriture m'a paru être le bon moyen. Le titre vient de ce qu'il advient à l’un des deux protagonistes, personnage silencieux tout au long de l'histoire mais qui la structure, d'où l'idée que cet être créait de la pensée.

A2R- Votre travail d'artiste a évolué en partie grâce aux nouvelles technologies et aux infinies possibilités de création qu'elles apportent. Le projet actuel bientôt accessible sur A2R qui s'inscrit dans ce mouvement est-il selon vous un aboutissement ou un nouveau champ d'action à explorer ?

Marion- Je dirais plutôt que c'est le nombre d'artistes qui fait que les possibilités de création sont infinies. Les outils actuels sont passionnants, mais contrairement à ce qu'on pourrait imaginer ils ne font pas une grande part de « l'œuvre », les bagarres restent les mêmes. Et je parlerais de nouveau champ à explorer, dans le sens où ce moyen de diffusion permet une forme d'immédiateté s'il y a possibilité pour le lecteur de laisser un commentaire. Si un dialogue peut s'instaurer cela devient un enrichissement mutuel et très créatif. Et dans ce cas le mot création prend tout son sens selon moi : quête et partage.

Nous vous donnons rendez-vous demain, mardi 14, pour la publication d'une version consultable en ligne.

Mise à jour le Dimanche, 12 Août 2012 23:23  

Nos autres pages

Art2rives on Twitter

Art2rives on Blogspot

Art2rives on Tumblr

Art2rives on Pinterest

Newsletter

Newslettre


Recevoir du HTML ?

Rechercher un produit.


Google +1


Actu Facebook

Actu Blog

A2R Blog
  • Souad Mani
    Souad Mani, artiste tunisienne multi-facettes, nous livre ici une part de son cheminement artistique et de ses projets.   1- Entre ton parcours de plasticienne et d’artiste multimédia, existe-il un fil conducteur ? Est-ce en relation avec tes études et tes recherches ?Je suis plasticienne de formation, j’ai fait la spécialité peinture et  j’ai commencé à
  • Pauline Hallegot
     L’équipe A2R vous invite à découvrir l’univers de Pauline à travers son interview.   1-Votre regard photographique s’inspire-il de références particulières ? J’apprécie le travail de Jacques Villeglé, je me rapproche de son univers avec mes photos d’affiches déchirées. Mais l’environnement reste ma principale inspiration, c’est une source inépuisable de surprises, de poésie. Un objet commun,
  • Design à Bagnolet
    Ce week end à Bagnolet deux événements étaient proposés, afin de commencer de manière originale notre shopping de Noël. Le campus Fonderie de l’Image organisait les puces de l’illustration, regroupant étudiants et professionnels proposant affiches, fanzines et petites publications à des prix abordables. De son côté le Free Market, près du centre commercial de Gallieni,

Flash info

Venez découvrir le site de la Dorothy Circus Gallery.